>La Formation des archivistes : Partie 4 Matières complémentaires

>

Matières complémentaires : Informatique, sciences de la gestion, statistiques, langues, méthodologie de recherche.

Informatique :

A l’instar de tous les secteurs de gestion, les archives ont de plus en plus recours à l’outil informatique pour l’organisation des références issues de la gestion archivistique.

Voici quelques principes relatifs à ce cours :

– La connaissance générale du domaine de l’informatique, son historique, ses méthodes, ses outils, ses supports de stockage, les différents types de logiciels et ses avantages.

– Les cours doivent être orientés vers les méthodes de création, la mise à jour et l’utilisation des bases de données.

– D’un autre côté ils devraient aussi être orientés vers les nouvelles technologies de l’archivage à savoir l’archivage électronique et Gestion Electronique des Documents. Un descriptif des technologies, du point de vue Hardware et du point de vue Software.

– Apport de l’informatique pour la programmation des versements grâce à l’automatisation des calendriers de conservation (gestion informatisée des délais de conservation pour chaque document) et des nomenclatures de documents administratifs.

Sciences de la gestion (Management) :

« Les archivistes et les responsables de la gestion des documents ont besoin de compétences de gestionnaires, car ils doivent gérer des ressources considérables en terme d’argent, d’équipements, d’installation et de personnels…La meilleur solution consisterait à élaborer des cours de gestion et de statistique […] spécialement conçus à l’intention des spécialistes de l’information » (Principes directeurs pour l’élaboration de programmes d’enseignement/ M Cook .In : Principes directeurs pour l’élaboration de programmes d’enseignement dans le domaine de la gestion des documents et l’administration des archives modernes: Une étude RAMP/Michael Cook .- Paris: Unesco, 1982.- p 39).

L’archiviste apprendra à faire des prévisions, rationaliser ses ressources et planifier ses acquisitions en fonction des moyens dont il dispose. En utilisant les méthodes de gestion et de statistique, il pourra anticiper certains problèmes. Dès lors il dressera des priorités pour l’acquisition de tel ou tel fonds et pourra prévoir des extensions des espaces de conservation.

Langues :

Les documents produits ou reçus par une administration peuvent être écrits dans plusieurs langues c’est pourquoi il faut prévoir l’enseignement des principales langues étrangères utilisées dans notre pays (Algérie) ; telles que le français, l’anglais, l’espagnole, l’allemand, le turc.

Méthodologie de recherche :

Du point de vue professionnel, l’archiviste, qu’il soit chargé de traitement, d’acquisitions ou de communication des archives, il est tout le temps appelé à faire des recherches pour approfondir ses connaissances ce qui lui permet de mieux aborder ses travaux techniques. Faut-il qu’il soit capable de tirer pleinement profit de ses lectures et d’en faire des synthèses organisées et exploitables.

Il doit par ailleurs comprendre les tendances de la recherche dans son pays et faire les rapprochements qui s’y prêtent avec les informations consignées sur les documents qu’il conserve pour les mettre à la disposition des utilisateurs. « …les archivistes font partie de l’appareil de recherche de leurs pays […] ils devraient donc y participer, et aussi activement que possible[…] ils devraient connaître les préoccupations et les méthodes des autres en matière de recherche » (Principes directeurs pour l’élaboration de programmes d’enseignement/ M Cook In Principes directeurs pour l’élaboration de programmes d’enseignement dans le domaine de la gestion des documents et l’administration des archives modernes: Une étude RAMP/Michael Cook .- Paris: Unesco, 1982.- p 39)

Il est aussi appelé à élaborer des instruments de recherche dont la rédaction et l’organisation font appel à une initiation la méthodologie de recherche et d’agencement des idées, des paragraphes et des chapitres écrits.

D’un autre côté l’archiviste en formation est tenu de rédiger un mémoire de fin d’études selon les exigences de cette méthodologie.

Le contenu du cours, à l’instar des autres spécialités en sciences sociales, doit être orienté vers les différents aspects de la conception de la recherche et ses méthodes. Ils développeront les notions des tendances de la recherche par discipline et mettront en relief l’apport des archives pour chaque domaine de la recherche.

One thought on “>La Formation des archivistes : Partie 4 Matières complémentaires

  1. >je suis assistant archiviste documentaliste et je travailles dansune mairie .en effet je voudrais savoir si vous organisez des sessions de formation en archivistique

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s